Accueil » L'agence » Actualités » Déplacements alternatifs : rejoindre Rouen depuis la campagne

Déplacements alternatifs : rejoindre Rouen depuis la campagne

Article publié le mardi 12 mars 2013

Depuis l’accident du pont Mathilde, sur lequel circulaient chaque jour 80 000 véhicules, il est difficile de se rendre à Rouen en voiture. Petit panorama des solutions alternatives.

le-train

Un réseau qui dessert près des deux tiers de la population.

Le train

Site internet TER Haute-Normandie
http://www.ter-sncf.com/Regions/Haute_Normandie/fr/Default.aspx 

En 2009, l’offre TER en Haute-Normandie, c’est 255 trains et bus par jour (en semaine), 567 km de lignes et 72 gares et points d’arrêts desservis.

Consulter la carte du réseau TER 

Dans la plupart des trains TER de la région, il est possible de voyager avec son vélo gratuitement.

Le saviez-vous ? 
Les gares et haltes ferroviaires de Haute-Normandie desservent 1 160 000 habitants dans un rayon de 5 km, soit près de 64 % de la population régionale (source : Agence d’urbanisme de Rouen et des boucles de Seine et Eure, 2012).

 

 

 

 

Les parkings relais aux entrées d’agglomération puis transports urbains

parking

Laisser sa voiture au niveau d’un arrêt de bus.

La CREA (Communauté d’agglomération Rouen Elbeuf Austreberthe) a mis en place très rapidement après l’accident du pont Mathilde un plan d’actions pour faciliter la circulation dans l’agglomération. Il comprend des mesures destinées à permettre au plus grand nombre d’automobilistes de laisser leur voiture pour utiliser trains, métro, TEOR, bus, et vélo. L’une des mesures phares est la mise en place de parkings relais, situés à proximité immédiate d’un ou plusieurs moyens de transport. Il suffit de garer son véhicule dans un parking relais proche de son domicile, puis d’emprunter le métro, le bus, TEOR, le train ou même le vélo… ! Les parkings relais sont signalés par le panneau P+R.

 

 

 

Le saviez-vous ?
Il existe sur le territoire de l’agglomération rouennaise 17 parkings relais (P+R), représentant 3 000 places de stationnement, ouverts 7 j/7 et 24 h/24 (à l’exception du parking relais du Zénith).
Les principaux parkings relais rive droite :

  • Mont Riboudet-Kindarena, idéalement situé au carrefour des 3 lignes TEOR, il est ouvert 7 j/7 et 24h/24 – 1 000 places.
  • Centre socioculturel Malraux / station TEOR Couperin (T2), rue François-Couperin à Rouen – 150 places (gardienné).
  • Basilique de Bonsecours / arrêt de la ligne 21« Mairie de Bonsecours » – 100 places.
  • « Rouges-Terres » à Bois-Guillaume-Bihorel, en liaison avec les lignes 7 et 11 – 60 places.
  • Boulingrin, en liaison avec le métro – 35 places en P+R et 400 places de stationnement.

Les principaux parkings relais rive gauche :

  • Zénith au Grand-Quevilly, en liaison avec les lignes 7 et 32 – 1 000 places.
  • Parking rue Joseph-Lebas au Petit-Quevilly / arrêt de métro « François-Truffaut » – 100 places

carte-plan

Le saviez-vous ?
La CREA a amélioré la desserte en transports en commun des plateaux est de Rouen. En effet, depuis février 2013, un couloir bus de 1,4 km en sens descendant entre le haut de la côte de Bonsecours et le carrefour de la route départementale 6015 permet aux habitants des plateaux est, utilisateurs des transports urbains, de rejoindre le centre de Rouen plus vite que les automobilistes. Cet aménagement, matérialisé par des balises et un marquage au sol, a été réalisé par la CREA, en accord avec les communes de Rouen et Bonsecours. L’AREHN l’a testé pour vous : un vrai gain de temps !

Les cars interurbains départementaux

 

Voyager pour seulement 2 €.

Voyager pour seulement 2 €.

Les lignes régulières départementales, trop peu connues, jouent pourtant un rôle important. Accessibles à tous, elles desservent de façon permanente tous les grands axes du territoire départemental. De plus, elles sont organisées dans un souci decohérence avec les autres réseaux de transport public (réseaux urbains et ferroviaires régionaux essentiellement).

Le site internet du réseau de cars du Département de Seine-Maritime

Le site internet du réseau de cars du Département de l’Eure

Le saviez-vous ?

Les Départements de l’Eure et de la Seine-Maritime ont considérablement baissé les tarifs de leurs transports en car pour favoriser l’accès des habitants aux transports en commun et populariser ce mode de déplacement « durable ». Les habitants peuvent voyager sur le territoire départemental au tarif unique de 2 € (1,20 € en prenant une carte de 10 voyages), quelle que soit la ligne régulière. Pour un déplacement entre les deux départements, le coût du voyage est de 4 € (1,80 € en prenant une carte de 10 voyages).

Pour un déplacement intermodal (combinant plusieurs modes)

 
atoumod

Carte Atoumod : un billet commun au bus, au tram et au train.

Sur le site internet www.atoumod.fr , on peut calculer son itinéraire, à pied, en vélo, en train, en bus, voire en bateau (pour rejoindre l’Angleterre), calculer le temps de trajet, ou se renseigner sur les tarifs : tout y est ! De plus, que l’on prenne le bus, le train et le tram sur le même trajet, le billet sera progressivement commun à tous : la carte sans contact Atoumod.

Consulter le site internet Atoumod

 
Le saviez-vous ?

Le dispositif Atoumod, mis en place en Haute-Normandie, est un support unique d’informations concernant les déplacements en Haute-Normandie. Pour la première fois en France, toutes les autorités organisatrices des transports (AOT) d’une même région s’unissent pour développer l’intermodalité et l’usage des transports collectifs.Article du blog écomobilité : Un grand pas vers l’intermodalité en Haute-Normandie avec Atoumod

Le vélo

  • Pour circuler à Rouen, il existe Cy’clic, un système de location de vélo simple et rapide. Les abonnements sont variés : 1 journée, 7velo jours, six mois ou un an. La première demi-heure est systématiquement gratuite quel que soit l’abonnement.
    http://cyclic.rouen.fr
  • Pour les habitants ou personnes travaillant dans l’agglomération rouennaise, Velo’R est un service de la CREA qui propose la location de trois types de vélos : classiques, pliants ou à assistance électrique. Cette prestation, complémentaire au service Cy’clic déployé à Rouen, permet une location de courte durée (de 1 journée à 1 semaine pour des besoins ponctuels) ou de longue durée avec entretien mensuel : de 1 à plusieurs mois.

La voiture autrement

voiture

Covoiturer, c’est aussi partager les frais.

Les Départements de la Seine-Maritime et de l’Eure ont mis en place un dispositif interactif de covoiturage via une plateforme internet de mise en relation des automobilistes. Il suffit de quelques clics pour déposer un trajet, si on est conducteur, ou rechercher un trajet, si on est passager. Cette solution permet de partager les frais entre usagers, mais aussi de limiter le nombre de véhicules et donc l’importance des bouchons.

Les Départements ont également programmé l’aménagement d’aires de covoiturage sur leurs territoires respectifs.

http://www.covoiturage76.net ou http://www.covoiturage27.net

 

 

 

 

 

Et si, malgré tout, on ne peut pas se passer de la voiture…

traficLa Ville de Rouen a créé un site internet qui propose des informations en temps réel sur la circulation :

  • Densité du trafic à Rouen (fluidité des tronçons de circulation).
  • Évaluation des temps de trajets pour des parcours standard (ex. : Gare/Sud 3, place Saint-Paul/parking du Mont-Riboudet).
  • Fréquentation des parkings souterrains Rouen Park.
  • Disponibilité aux stations Cy’clic.http://trafic.rouen.fr

Au fait, c’est quoi l’écomobilité pour les citoyens ?

Ressources AREHN : liens utiles

En ville, à pied, à vélo, en tram… sans ma voiture !
Mobilité : ce qui doit changer
Blog écomobilité de Haute-Normandie
Compte Diigo du centre de documentation/mobilité

 

 

 

 

 

Champ(s) d'action

  • Mobilité durable