Accueil » L'agence » Actualités » Diviser par deux le gaspillage alimentaire

Diviser par deux le gaspillage alimentaire

Article publié le lundi 17 juin 2013

Diviser par deux le gaspillage alimentaire dans notre pays d’ici à 2025, tel est l’objectif du Pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire présenté par le ministre délégué à l’Agroalimentaire le 14 juin 2013.

Diviser par deux le gaspillage alimentaireLe ministre délégué à l’Agroalimentaire a présenté le 14 juin 2013, en présence de tous les acteurs de la filière alimentaire concernés, le Pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire. Les mesures qui le composent sont issues des réflexions menées par l’ensemble des acteurs de la chaîne alimentaire réunis dans des groupes de travail. Pour atteindre cet objectif ambitieux, « véritable progrès collectif », le gouvernement mise sur la mobilisation et l’engagement des acteurs.

Le gaspillage alimentaire en quelques chiffres

En France, 20 kilos de déchets alimentaires par personne et par an, dont 7 kilos non consommés, encore emballés.
Jusqu’à 50 % de la production alimentaire sont gaspillés, perdus ou jetés entre le champ et l’assiette, si l’on en croit de grandes organisations, comme la FAO ou l’Institut de l’eau de Stockholm.
Depuis 1974, le pourcentage de nourriture perdue a été multiplié par deux en France.
Source : ministère du Développement durable.

Les 11 mesures du Pacte

  1. Un signe de ralliement manifestant la mobilisation de chacun pour lutter contre le gaspillage.
  2. Une journée nationale de lutte contre le gaspillage, un prix « anti-gaspi » des pratiques vertueuses, et une labellisation de ces pratiques.
  3. Des formations dans les lycées agricoles et les écoles hôtelières.
  4. Des clauses relatives à la lutte contre le gaspillage dans les marchés publics de la restauration collective.
  5. Une meilleure connaissance du cadre législatif et réglementaire sur la propriété et la responsabilité lors d’un don alimentaire.
  6. La lutte contre le gaspillage alimentaire dans les plans relatifs à la prévention des déchets.
  7. La mesure de la lutte contre le gaspillage alimentaire dans la responsabilité sociale des entreprises.
  8. Le remplacement systématique de la mention DLUO par « À consommer de préférence avant… ».
  9. Une campagne de communication sur la lutte contre le gaspillage.
  10. Une nouvelle version du site dédié, http://www.gaspillagealimentaire.fr
  11. Expérimentation, sur un an, du don alimentaire par les citoyens via une plate-forme numérique, Eqosphère.

Pourquoi lutter contre le gaspillage alimentaire ?

  • Pour s’engager concrètement contre les dérives de la société de surconsommation,
  • Pour protéger l’environnement en économisant des ressources et en réduisant la production de déchets,
  • Pour retrouver du pouvoir d’achat.

 

Liens utiles

Site sur l’alimentation du ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt : http://alimentation.gouv.fr/pacte-national-lutte-antigaspillage
Campagne de communication : http://alimentation.gouv.fr/manger-c-est-bien-jeter-ca-craint
Site sur le gaspillage alimentaire : http://www.gaspillagealimentaire.fr
Plate-forme Eqosphère : http://eqosphere.com/

Champ(s) d'action

  • Développement durable