Accueil » L'agence » Actualités » Le jardin partagé du quartier du Chemin Vert à Caen

Le jardin partagé du quartier du Chemin Vert à Caen

Article publié le mercredi 21 décembre 2016

Retour sur le jardin partagé du quartier du Chemin Vert (14), visité lors de l’Éduc‘tour du 15 novembre 2016 organisé par l’ARE Normandie et la Région Normandie, avec le soutien de l’Ademe, à l’occasion des Premières rencontres normandes du développement durable.

 

Jardin partagé du Vert de terre (Caen)
Né à l’initiative de quelques habitants du quartier du Chemin Vert, le jardin partagé est un véritable petit coin de verdure. L’association Vert de terre a été spécialement créée pour gérer ce jardin. Les jardiniers ont bénéficié du soutien de l’ARDES et du CREPAN. Pour la partie administrative, c’est le centre socioculturel qui les aide.

 

Un espace de 1 600 m2 non constructible a été mis à disposition par la mairie pour faire pousser des légumes, des fruits et des fleurs. La municipalité a clôturé le terrain, construit une cabane de jardin et, en sus, offert des arbres fruitiers.

 

À la différence des jardins familiaux, la parcelle appartient à tous les adhérents et la récolte est commune. Néanmoins les jardiniers peuvent avoir aussi, en plus, une petite parcelle individuelle. Les 16 familles adhérentes ont la possibilité de venir jardiner collectivement 3 demi-journées par semaine.

Au départ les habitants ne connaissaient pas grand-chose au jardinage, mais ils ont eu la chance de pouvoir bénéficier de l’aide d’un maraîcher qui les a initié à l’agriculture biologique.

 

L’activité de jardinage n’est pas une finalité en soi. C’est surtout un prétexte pour rompre l’anonymat, favoriser les rencontres et nouer des liens entre les habitants du quartier quel que soit leur âge, leur culture et leur milieu social. C’est un lieu ouvert sur le quartier, où chacun peut pousser la grille. Le dimanche, on vient flâner ; la semaine ce sont les employés de bureaux qui viennent avec leur pique-nique. La règle veut que le portail reste ouvert quand un jardinier s’affaire.

 

Jardin partagé du Chemin vert à Caen

L’association travaille aussi avec les scolaires qui viennent jardiner une fois par semaine. Les jardiniers aimeraient aussi composter avec les habitants du quartier, avoir des poules, une ruche et un four à pain. En attendant, des évènements conviviaux animent le jardin et favorisent la rencontre entre les habitants.

 

Le premier jardin urbain

Dans les années 1970, la ville de New York connaît une crise financière. Les logements du centre ville sont délaissés. De nombreux bâtiments sont abandonnés, puis démolis et deviennent des terrains vagues. Leur multiplication dégrade le paysage urbain. C’est dans ce contexte que Liz Christie, une artiste qui vit à Manhattan, décide, avec quelques amis, de végétaliser les friches en lançant des bombes de graines (seed bombs) par-dessus les grillages des terrains vagues pour faire pousser des fleurs. Ils planteront ensuite des arbres, peindront les façades, etc.

En 1973, ils entreprennent d’aménager une friche à Manhattan, ils y créent le premier community garden  (jardin communautaire) qui porte aujourd’hui le nom de sa fondatrice : Liz Chistie. En 1974, ils fondent le mouvement Green Guerillas pour aider d’autres habitants à créer des community gardens. Rapidement le mouvement s’étend et les community gardens deviennent des lieux de convivialité. Il en existe aujourd’hui plus de 600 à New York et plusieurs milliers dans toute l’Amérique du Nord.

En savoir plus

ARDES
Association agissant pour la promotion et le développement de l’économie solidaire en Normandie. Elle regroupe des citoyens, porteurs de projet, collectifs, coopératives, associations et collectivités qui se reconnaissent de l’économie solidaire et qui souhaitent la faire connaître, reconnaître et la développer dans les territoires.

51 quai de Juillet, 14000 Caen
Tél. : 02 31 82 43 91 – ardes-bn@wanadoo.fr
Contact : Jean-Baptiste CAZIN


Le jardin dans tous Ses états

Réseau des jardins partagés englobant l’ensemble des jardins familiaux, d’insertion, éducatifs, collectifs, communautaires… Ces jardins ont tous des valeurs communes liées au partage (de l’espace, d’un projet, d’activités, de récoltes…).