Accueil » L'agence » Actualités » Inédit en France : les premiers vélos à hydrogène expérimentés à Saint-Lô en Normandie

Inédit en France : les premiers vélos à hydrogène expérimentés à Saint-Lô en Normandie

Article publié le mercredi 2 mai 2018

Une nouvelle étape dans le domaine de la mobilité hydrogène est aujourd’hui franchie, avec le lancement des premiers vélos électriques à hydrogène sur le territoire de Saint-Lô Agglo dans le département de la Manche, pour un usage public. Le projet BHYKE soutenu depuis 2015 par l’ADEME  se concrétise, avec l’arrivée en décembre 2017 de 10 vélos électriques à hydrogène. Une station produisant sur place de l’hydrogène pour alimenter les vélos a également été installée. Cette innovation inédite en France a été soutenue financièrement par l’ADEME, le Département de la Manche, la Région Normandie.

station_velo_hydrogene_181217_ddaguiercd50-21-jpg-800px

 

Les nombreux avantages des vélos à hydrogène

station_velo_hydrogene_181217_ddaguiercd50-29-jpg-800px

Les vélos de modèle ALPHA – City 2017 sont des vélos à assistance électrique (VAE) dont l’énergie électrique est produite par un générateur d’énergie, à partir de l’hydrogène stocké dans un réservoir placé dans le cadre du vélo. Le générateur d’énergie de l’ALPHA, appelé «Pack Energie», intègre une pile à hydrogène.

 

Les avantages de ces vélos sont nombreux :

  • Autonomie de plus de 100 kilomètres : la densité énergétique est supérieure à celle des batteries lithium.
  • Temps de recharge d’une à deux minutes avec sa station hydrogène dédiée. Il n’est plus nécessaire d’attendre des heures qu’un VAE classique soit chargé (3 à 4 h en moyenne).
  • L’hydrogène est produit directement dans la station et n’est pas acheminé.
  • Zéro émission de CO2 c’est donc le défi relevé pour le projet. Le vélo est aussi construit avec des composants durables pour une empreinte carbone toujours plus basse. L’utilisation de piles à hydrogène permet de réduire l’empreinte carbone liée à l’utilisation des batteries lithium dont les VAE traditionnels sont équipés.

Les vélos se rechargent à partir d’une station de recharge, installée sur la Plage Verte, près de l’office de tourisme de Saint-Lô. Les stations de recharge peuvent stocker de l’énergie propre en produisant l’hydrogène à partir d’énergies renouvelables.

Pour effectuer la recharge d’un vélo, l’usager s’authentifie sur l’interface de la station et positionne le vélo dans l’alignement de la station, le connecteur du vélo à environ 50 cm du point d’attache du flexible sur la station. Il connecte le flexible sur l’embout de recharge du vélo puis lance le remplissage depuis l’interface de la station et attend l’instruction de fin de purge.

 

Saint-Lô Agglo innove dans le domaine de la mobilité durable

Renforcer l’usage du vélo au quotidien est une priorité pour Saint-Lô Agglo, formalisée depuis plusieurs années à travers des investissements à la fois en matière d’infrastructures et d’équipements cyclables. Depuis 2012, ce sont 12 kilomètres d’aménagements cyclables (pistes, bandes, voies vertes) qui ont été réalisés, ainsi que des parcs de stationnement. L’Agglo a également mis en place un service de location de vélos à assistance électrique avec 100 vélos à assistance électrique de deux types (pliants et classiques) disponibles à la location sur 14 endroits du territoire. Pour traduire son ambition et marquer sa gamme de services vélos, Saint-Lô Agglo a lancé sa marque “Cyc’lô” !

 

_dsc0246

 

La politique « vélo » de l’Agglo va encore s’amplifier avec des aménagements complémentaires au réseau des pistes cyclables, l’installation de stations de recharge de VAE sur le territoire, l’accompagnement des entreprises dans la formalisation leur plan de déplacement d’entreprise ou encore la création d’un espace des mobilités sur le territoire. Saint-Lô Agglo est pionnière en matière de politique de mobilité durable. Elle recrute actuellement un chargé de mission manageur de la mobilité pour renforcer la mise en place de dispositifs efficaces de sensibilisation, de formation et d’accompagnement au changement des pratiques, pour garantir à tous l’accès à l’offre de mobilité et l’assistance technique des services de la collectivité.

C’est dans cette stratégie en faveur de l’usage du vélo que Saint-Lô Agglo s’est inscrit en acteur-partenaire dans le cadre de l’expérimentation menée sur les vélos électriques à hydrogène. L’objectif pour l’Agglo est de tester en conditions réelles des nouveaux moyens de mobilité vélo électrique-hydrogène et leurs infrastructures associées dans le cadre du projet multi-partenarial BHYKE. Le projet est tourné vers deux axes majeurs : les déplacements domicile-travail et le cyclotourisme.

Et bientôt, dix vélos électriques à hydrogène de loisir et de tourisme, avec station de recharge, proposés aux habitants de Cherbourg-en-Cotentin. Le Département de la Manche à la pointe de l’innovation !

 

Liens utiles :

Site internet de Saint-Lô Agglo
Communiqué de presse sur les vélos à hydrogène
Dossier de presse sur les vélos à hydrogène