Accueil » L'agence » Actualités » L’autopartage, un véritable levier dans la « démotorisation » des ménages et la réduction de l’usage de la voiture

L’autopartage, un véritable levier dans la « démotorisation » des ménages et la réduction de l’usage de la voiture

Article publié le vendredi 22 mars 2013

Une enquête sur l’autopartage a été réalisée par 6T Bureau de recherche, en partenariat avec France Autopartage et avec le soutien de l’ADEME, dans le cadre du PREDIT 4. Lancée en juillet 2012, elle a été menée auprès de 2 090 abonnés à 20 services d’autopartage répartis dans toute la France.

abonnement

Les résultats de l’enquête sont très encourageants sur l’intérêt de l’autopartage

Une large part des répondants déclare que l’autopartage leur a permis de renoncer à l’achat d’une première voiture (34,4 % des répondants) ou d’une voiture supplémentaire (8,8 %).

  • La voiture est moins possédée, mais aussi moins utilisée par les autopartageurs : le nombre de kilomètres parcourus par an en voiture diminue de 41 % suite à leur adhésion à l’autopartage. Pour les ménages qui se séparent de leur unique voiture (38 % des répondants), le nombre de kilomètres parcourus diminue de 77 %.
  • L’autopartage permet à ses utilisateurs de recourir davantage aux autres modes de transport : la marche à pied (31 % des répondants), le vélo (30 %), les transports collectifs (25 %) et le train (25 %).

Selon Nicolas Louvet, directeur de 6T Bureau de recherche, dans une interview réalisée par le Cerema, “en France, on compterait aujourd’hui 20 à 25 000 abonnés à des services d’autopartage classique et environ autant à Paris. C‘est cinq fois moins qu’en Suisse, alors que la France pèse huit fois le poids démographique de la Suisse. Par ailleurs, l’enquête que nous avons menée indique que la moitié des répondants sont des abonnés récents (2011-2012). Ces deux arguments montrent que l’autopartage a aujourd’hui un fort potentiel de développement.”

Et en Normandie ? Citons l’action originale de la commune de Tinchebray, dans le nord du bocage ornais. Depuis septembre 2014, deux voitures électriques sont disponibles en autopartage pour les habitants de la commune. Ce dispositif est une solution intéressante aux difficultés de mobilité en milieu rural.

Liens utiles

L’enquête nationale sur l’autopartage

 

Anne-Sophie de Besses@EcomobiliteNdie

Champ(s) d'action

  • Mobilité durable

Mots-clés