Accueil » Repéré pour vous » Apports d’une observation précoce de la végétation spontanée pionnière pour la renaturation des rives de la rivière Sélune

Apports d’une observation précoce de la végétation spontanée pionnière pour la renaturation des rives de la rivière Sélune

Type

  • Article

Champ(s) d'action

  • Biodiversité

Mots-clés

seths62“Dans le cadre du projet pilote de démantèlement des deux grands barrages de la Sélune, petit fleuve côtier qui se jette dans la baie du Mont-Saint-Michel, un programme scientifique de suivi à long terme de la renaturation du fleuve a été mis en place, coordonné par INRAE et l’Office français de la biodiversité.

Dans cet article, les scientifiques se sont intéressés plus spécifiquement au suivi de la végétation qui colonisait les alluvions de l’ancien réservoir du barrage, afin d’analyser le potentiel de la flore spontanée pour restaurer écologiquement les rives et aider à maintenir les sédiments fins après l’enlèvement du barrage. Des résultats encourageants qui suggèrent qu’une restauration écologique passive pourrait avoir lieu, au moins localement.”

Apports d’une observation précoce de la végétation spontanée pionnière pour la renaturation des rives de la rivière Sélune / Charlotte Ravot ; Marianne Laslier ; Laurence Hubert-Moy ; Simon Dufour ; Didier Le Coeur ; Ivan Bernez. Revue Science Eaux & Territoires IRSTEA, article hors-série, 03/03/2020, 9 p.

Source

Auteur : Charlotte Ravot ; Marianne Laslier ; Laurence Hubert-Moy ; Simon Dufour ; Didier Le Coeur ; Ivan Bernez. Revue Science Eaux & Territoires IRSTEA

Date de parution : 2020

http://www.set-revue.fr/apports-dune-observation-precoce-de-la-vegetation-spontanee-pionniere-pour-la-renaturation-des-rives